28/07/2017

Calendar girl - T7 - Juillet - Audrey Carlan

Direction Miami, où Mia est engagée pour jouer dans le clip d’un artiste de hip-hop ultra-populaire. Il l’a choisie pour sa beauté incroyable et parce que sa popularité a une valeur inestimable. Anton Santiago, ou plutôt Latin Lov-ah de son nom de scène, a la beauté du diable, un corps de rêve, danse comme un dieu et met toutes les femmes dans son lit. Il est joueur, brute, et Mia ne rêve que de s’allonger dans son lit. Il l’attire énormément et elle pense aussi que tomber dans ses bras lui changera les idées. Elle a été engagée pour jouer les séductrices mais, au bout du compte, c’est elle qui est tombée sous le charme du latin lover. 

Éditeur: Hugo&Cie 
Genre: Érotique 
Parution: Juillet 2017





Nom: Anton Santiago
Nationalité: Portoricain
Métier: Artiste hip-hop
Endroit: Miami

Après ce que Mia a subi dans le dernier tome, j'avais bien hâte de voir comment l'auteure exploiterait la suite, et je suis bien satisfaite de la tournure décidée. Mia ne passe par-dessus sa dernière épreuve avec facilité et cela la rend davantage humaine, réaliste et terre-à-terre. Des flashbacks taraudent son esprit malgré son grand vouloir à tout oublier. Elle garde un certain traumatisme et ces cicatrices prendront un certain temps à guérir. Elle ne peut pas surmonter cela seule et elle reçoit d'ailleurs de l'aide. Qui saura être présent pour la faire cheminer et l'encourager?

Dans ce tome-ci, on flirte avec le monde de la musique: vidéoclip, danseurs, chanteurs, chorégraphes et agents. Mia doit sortir de sa zone de confort pour satisfaire son client: elle est engagée pour jouer le rôle d'une séductrice dans un vidéoclip hip-hop alors qu'elle n'a aucune base en danse. De plus, Mia franchit un cap de plus alors qu'elle s'écoute enfin et s'avoue certaines choses vis-à-vis ses relations, ses désirs et ses sentiments. Quant à Anton, derrière son air superficiel se cache un homme empathique et attentionné: une personnalité que j'ai encore bien aimée. Mia se fait aider à son tour grâce à Anton qui a une facilité à communiquer et à pousser les autres à s'exprimer. L'amitié est beaucoup présente dans ce tome-ci; de beaux liens sont créés et cela est bien rafraîchissant. Une petite rivalité fait aussi surface et j'ai bien aimé voir les griffes de certains personnages sortir. Maintenant que nos héros se décident à penser à leur bonheur et au futur, on découvre une nouvelle facette d'eux.

Je n'ai qu'un seul point négatif à dire: il manque quelques traductions. Alors que le client de Mia est d'une autre nationalité, lorsqu'il exprime certaines phrases ou expressions dans sa langue natale, il n'y a pas de traduction en bas de page. On peut en deviner quelques-unes, mais pour d'autres j'aurais bien aimé avoir une note de l'auteure. Cela m'a donné l'impression d'être parfois exclue, d'être une simple spectatrice au lieu de faire partie de l'histoire et c'est franchement désagréable. Par contre, pour bien terminer le roman, la fin est empreinte de mystères et transmet une grande impatience à plonger dans le tome d'août. 


Merci à Hugo&Cie 
pour ce nouveau volet



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire