16/02/2018

Moi, Serial Killer - Stéphane Bourgoin

« Durant mon existence, j’ai tué vingt-et-une personnes, j’ai commis des milliers de cambriolages, vols ou actes de pyromanie. Et je n’en éprouve pas le moindre remord. Je n’ai pas de conscience et ça ne me trouble pas le moins du monde. Je ne crois pas en l’humanité, ni à Dieu ou au Diable. Je hais viscéralement cette putain de race humaine, y compris moi-même. Si vous prenez la peine d’examiner en détail tous mes crimes, vous vous rendrez compte que j’ai toujours suivi une seule et unique idée dans l’existence. M’attaquer aux plus faibles, aux plus vulnérables et à ceux qui n’étaient pas sur leur garde.» Carl Panzram, Matricule 31614

Moi, serial killer réunit pour la première fois en un volume des confessions, des textes autobiographiques, des nouvelles, des dessins, des peintures, inédits ou rares, de tueurs en série, de meurtriers de masse et autres criminels, qu’ils soient français ou étrangers. Ces récits sont rassemblés, traduits, préfacés et commentés 
par Stéphane Bourgoin.

Éditeur: Grasset 
Distributeur: Hachette Canada
Genre: Faits Vécus / Autobiographie
Parution: Janvier 2018







Stéphane Bourgoin est un expert dans son domaine: les tueurs en série. Il en a rencontrés soixante-dix-sept et étudié le cas d'un millier d'autres. Assez impressionnant comme statistiques! Les criminels présents dans ce livre sont des gens qui n'aiment pas la race humaine et, dans quelques cas, leur propre personne. On recule au début des années mille neuf cents pour plusieurs d'entre eux dont Henri Vidal, Carl Panzram et Fritz Haarmann. L'auteur livre des informations sur leur enfance, leur parcours carcéral (nom de l'établissement, les motifs et la durée d'incarcération) incluant parfois de multiples évasions, leurs dernières paroles avant leur exécution qui sont dans certains cas assez bizarres ou encore leurs fantasmes en terme du crime rêvé. Ce sont des criminels morts, pour la plupart d'entre eux, par la peine de mort.

L'auteur nous fait voyager aux quatre coins du globe: il y a des criminels Allemands, Américains, Français, Britanniques et Suisses. Leurs meurtres sont détaillés, parfois étape par étape, et chacun d'entre eux a ses habitudes, ses spécificités. Certains ont même gardé des trophées de chasse tels que des sous-vêtements, des parties du corps ou encore des enregistrements sonores des cris de leurs victimes. L'auteur narre des bouts de la vie de ces meurtriers tout en appuyant ses dires par des passages de leur journal ou de leur manifeste, ainsi que des morceaux d'interrogatoires.  

Une mini section au centre présente des archives de presse, des dessins, des lettres, des photos des criminels ou encore du chasseur ayant arrêté un duo de meurtriers. La seule petite chose négative que j'ai à dire est le fait que l'ordre du texte m'a parfois mélangée: un événement est amené et on se retrouve ensuite quelques mois auparavant. Alors qu'il y a plusieurs jours, mois et années d'évoqués, c'est parfois plus difficile de se repérer dans le temps. Outre ce détail, ce sont des récits tout de même intéressants à lire, malgré la nature des révélations. 


Merci à Hachette Canada 
pour ce plongeon en enfer





13/02/2018

Les Insurgés - T2 - Addiction - Elle Kennedy

Dans la saison 2 des « Insurgés », nous retrouvons l’histoire torride d’un des personnages de la bande de Connor Mackenzie, Lennox, et de sa meilleure amie Jamie. Lennox habitait dans un petit paradis sur terre avec sa meilleure amie Jamie, un endroit où les gens allaient et venaient et où chacun était libre de vivre à son gré. Mais tout a changé quand ils ont été attaqués et forcés de rejoindre la bande des insurgés de Connor Mackenzie. Lennox sait bien que Jamie est attirée par un autre que lui, mais il a toujours pensé qu’il était fait pour elle et il ne la laissera pas partir sans se battre. Jamie sait bien que Lennox est un mec bien et attirant, mais elle ne veut pas qu’une histoire entre eux gâche la plus belle relation amicale qu’elle ait jamais connue.

Mais quand l’objet de ses désirs la repousse, elle se venge en acceptant de tomber dans les bras de son meilleur ami. Il suffit d’une seule nuit dans les bras de Lennon pour que Jamie se rende compte à quel point elle est attirée par lui. Maintenant qu’elle a goûté au vrai plaisir, elle est certaine qu’elle ne pourra plus jamais s’en passer.

Éditeur: Hugo&Cie
Genre: Érotique
Parution: Janvier 2017








Dans ce deuxième tome, c'est l'histoire de Jamie et de Lennox qui est exposée, deux êtres qui se connaissent depuis leur jeune âge. On y découvre, pas à pas, le début de l'attirance de Jamie, ainsi que ce qu'ils partagent, cette amitié sincère qui les lit. Le désir et la tension qui se dégagent entre les deux sont flagrants et les signaux qu'ils se renvoient, surtout du côté de Lennox, sont contradictoires. Ce dernier est d'ailleurs très protecteur envers elle et c'est touchant de voir à quel point il s'y est attaché. Un combat amitié-amour gronde en eux: ce n'est pas une situation facile lorsque la tête, le cœur et le corps ne s'entendent pas. 

Ce qui est intéressant et qui ajoute un petit plus à l'histoire c'est que nos amis se déplacent. Cela fait du bien de changer d'air, de se retrouver au sein d'un autre camp et de faire la connaissance d'autres personnages sympathiques.  Foxworth est un clan qui est, lui aussi, hors de la ville où tout est répression et dicté par les dirigeants: mariage, grossesse, sorties de la ville... 

Je dois avouer qu'il ne faut pas être prude pour lire cette série puisque le langage est assez direct et que l'auteure inclut même, dans ce tome-ci, une scène homosexuelle. Malgré de nombreuses scènes érotiques, il y a moins de sexe pour du sexe. Il y a plus de sentiments: les gestes posés sont appuyés par la psychologie des personnages qui est plus définie que dans le précédent et le genre est davantage romancé. Tout au long du roman, nous sommes témoins des jeux de séduction entre certains habitants pendant lesquels certains commandent et d'autres obéissent. Il y a certains moments où l'action est plus présente et on comprendre aisément le climat de terreur installé, la peur constante et le désir de se battre des Insurgés.

Malheureusement, plusieurs coquilles m'ont déçue. Des fautes d'orthographe, mais aussi des erreurs de prénoms à quatre reprises. Ça coupe le rythme lorsque l'on doit relire et relire pour être certain de ne pas avoir mal lu et pour trouver le bon sens de la phrase. Malgré cela, il n'est reste pas moins que c'est une série que j'aime beaucoup et que ces personnages racontent une histoire qui me prend aux tripes.

Chronique du tome 1: X 


Merci à Hugo&Cie  
pour cette belle lecture



09/02/2018

Gardiens des Cités perdues - T6 - Nocturna - Shannon Messenger

Sophie Foster traverse une mauvaise passe. Le deuil et l’incertitude la rongent, mais elle sait au moins une chose : elle ne renoncera à aucun prix. Et si les Invisibles ont eu leur part de victoires, la bataille est loin d’être terminée. Le temps est donc venu de changer de tactique, quitte à faire des sacrifices, quitte à reconsidérer ce qu’elle croit. Il peut-être même temps pour Sophie de se fier à ses ennemis… Or, tous les chemins semblent mener à Nocturna – sinistre porte qui mène à un endroit plus lugubre encore. Pour s’y rendre, Sophie et ses camarades passent donc un marché plus qu’inquiétant. Mais rien n’aurait pu les préparer à ce qu’ils vont y découvrir. Les difficultés qu’ils vont affronter les renvoient loin, bien loin en arrière, dans les méandres de leur passé. Le temps manque, les erreurs s’accumulent… s’ils veulent survivre, Sophie et les siens vont devoir joindre leurs forces comme jamais auparavant.

Éditeur: Lumen 
Distributeur: Interforum Editis Canada
Genre: Fantastique 
Parution: Janvier 2018








Shannon Messenger a le talent de nous faire replonger aisément dans l'histoire dès les premiers mots. De plus, la scène reprend exactement là où elle c'était terminée dans le tome précédent. J'ai trouvé le début un peu lent, mais, à partir du treizième chapitre, les pages suivantes ont déboulées. La révélation choc contenue dans ce chapitre m'a fait tomber en bas de ma chaise: même au sixième tome, l'auteure continue de me surprendre. On suit Sophie et ses amis de secret en secret, mettant enfin la lumière sur certains événements que les conseillers veulent effacer de la mémoire des elfes, des moments plus noirs sur le passé de cette race. Des plans machiavéliques sont mis en oeuvre impliquant des gens peu recommandables et des créatures inimaginables. À qui Sophie et ses amis feront-ils confiance? Qui est dans le bon clan? Voici deux des nombreuses questions que l'on se pose au courant de la lecture.

Dans ce roman, l'auteure s'amuse à nous donner de l'espoir pour la réduire aussitôt en poussière. Les émotions sont en montagne russe et, malgré le grand nombre de pages, il n'y a pas vraiment de temps mort. De nouveaux personnages amènent un vent de fraîcheur à la saga. Ro a son petit quelque chose qui m'a tout de suite accrochée et plus que le roman avançait, plus que je l'aimais. Elle a une personnalité du tonnerre avec la sérénité qu'elle dégage et son grand sens de l'humour. Du côté des jeunes, leurs liens se renforcent et, ensemble, ils sont capables de tout. Rien ne leur résiste! D'ailleurs, les pouvoirs de certains prennent davantage de l'ampleur et l'auteure met en lumière ceux de Sophie, Linh, Keefe et Tam qui vous surprendront. Nos amis évoluent beaucoup, mais la cité aussi: les conseillers semblent être prêts à amener du changement. J'ai bien hâte de voir comment tout cela se terminera.

Le dénouement m'a un peu déçue puisque j'ai l'impression que l'histoire n'a pas vraiment avancé. Plusieurs vérités font surface, mais certaines intrigues s'étirent. Quoiqu'il en soit, le prochain tome sera forcément captivant, explosif. Avec les questions en suspens, d'après moi, plusieurs surprises seront au rendez-vous. Des alliances m'ont surprise et attisent ma curiosité pour la suite qu'il me tarde de lire.

Chronique du tome 1: X
Chronique du tome 2: X
Chronique du tome 3: X

Chronique du tome 4: X
Chronique du tome 5: X


pour cette trépidante suite 



02/02/2018

À fleur de peau - Saverio Tomasella

«Je n’arrive pas à être moi-même. J’ai toujours peur du regard des autres et de ce qu’ils pensent de moi. En fait, je ne me sens pas si bien que ça.» Flora

Flora a tout pour être heureuse: un fils plein d’humour et d’esprit, un mari brillant, une vie professionnelle valorisante, des amis aimants, et même un magnifique cerisier à admirer au fil des saisons. Mais il y a un mais: une minuscule remarque désobligeante, un simple désaccord, une critique inoffensive peuvent suffire à perturber la belle dynamique de sa vie et à détruire toute confiance en elle.

Flora le sait: elle est hypersensible. Et cette qualité, qui lui apporte d’immenses joies, une empathie exceptionnelle, une relation émerveillée avec la nature, semble désormais menacer son équilibre et nuire à son bonheur. Elle prend donc les choses en main et consulte Marc, un professeur de yoga entendu à l’occasion d’une conférence. Grâce à cette démarche, elle comprendra qui elle est, elle apprendra à faire de sa sensibilité non plus un obstacle mais une ressource inépuisable garante de son bonheur au quotidien.

Ce roman pas comme les autres est suivi d’un cahier pratique qui dévoile tout sur les manifestations de l’hypersensibilité et qui fournit des pistes pour l’apprivoiser! 

Éditeur: Guy Saint-Jean 
Genre: Développement personnel 
Parution: Janvier 2017







Après le temps des fêtes, ce moment durant lequel la plupart des gens court à gauche et à droite, plusieurs se remettent en question et prennent des résolutions dont celle de ralentir le rythme et d’être plus zen. Voici un livre qui nous invite justement à prendre le temps. 

Aux premiers abords, nous découvrons Flora, une jeune femme anxieuse, qui désire faire le point sur ses émotions, apprendre à mieux les gérer et les comprendre. J’ai beaucoup aimé la façon dont elle relativise les situations et les regarde avec optimiste. Il y a toujours deux côtés à une médaille et ce livre nous aide à voir le meilleur. 

La narration est à la troisième personne, mais au cours du récit Flora nous ouvre ses pensées et nous laisse porter un regard sur de petits bouts de son journal dans lequel elle livre ses émotions du moment. C’est de cette façon que nous avons l’impression d’entrer dans sa tête, de mieux la connaître, et donc, de la comprendre. Flora est hypersensible, mais ce livre peut facilement s’adresser à tous ceux qui ont tout simplement envie de faire un bout de chemin vis-à-vis leurs émotions. L’auteur, psychanalyste de profession, nous amène à nous poser des questions, à calmer nos explosions d’émotions et d’apprendre à s’analyser avant d’agir ou de prendre la parole. Flora, de par les situations qu’elle vit, amène des outils que l’on peut transposer dans notre propre quotidien : techniques de visualisation et de respirations ou encore une boîte à colère. De plus, chaque fin de chapitre est résumée en une petite phrase de laquelle nous pouvons nous inspirer.

C’est un petit livre qui se lit rapidement et donne de belles pistes intéressantes, mais surtout qui fait du bien. Certains passages sont un tantinet trop profond pour moi, mais tout va dans le même sens, celui de se retrouver, se recentrer. Plus que cela encore, Flora et Marc nous amènent à savourer chaque instant, à cheminer et à améliorer quelques aspects de notre vie.




Merci à Guy Saint-Jean
pour cette lecture    



   


31/01/2018

Bilan du mois - Janvier 2018


                                                                    


Mon préféré
Averia 5 - Patrice Cazeault (X)

L'avis mitigé du mois: Aucun

Autres lectures agréables du mois:
Gardiens des Cités perdues - T6 - Nocturna - Shannon Messenger (X)
L'affaire Mélodie Cormier - Guillaume Morrissette (X)
Danger! Ma belle-mère débarque - Catherine Bourgault (X)
À fleur de peau - Saverio Tomasella (X)






Origines des auteurs: 
Québec: 3
France: 1
États-Unis: 1

Genre lu: 
Humour: 1
Suspense: 1
Science-fiction: 1
Développement personnel: 1
Fantastique: 1

Lieux visités:
Montréal: 1
Trois-Rivière: 1
Paris: 1
Fictif: 2




Mes lectures, réceptions, achats du mois (X)






Achat:
Une enquête de l'inspecteur Héroux - T2 - Terreur domestique - Guillaume Morrissette

Cadeaux:
La métamorphose de Gabriel - Patrice Lepage (Librex)
Mille Éclats - Jay Asher (Michel Lafon - Concours)
Art-thérapie - Agenda Disney (Hachette - Concours)

Guy Saint-Jean:
À fleur de peau - Saverio Tomasella

Hachette:
Moi, serial Killer - Stéphane Bourgouin (Grasset)

Hugo&Cie:
Les Insurgés - T2 - Addiction - Elle Kennedy
Les Insurgés - T3 - Domination - Elle Kennedy

Interforum Editis Canada:
Gardiens des Cités perdues - T6 - Nocturna - Shannon Messenger

26/01/2018

Ma belle-mère débarque - Catherine Bourgault

Marielle est sur le point de s’installer à Chicago avec son amoureux, un célèbre (et beau !) joueur de hockey. L’occasion s’avère parfaite pour une dernière fin de semaine de filles avant le grand départ : Mahée, Claudia et Sophie s’amènent bientôt chez leur amie avec du vin et des sushis. La soirée s’annonce douce en confidences jusqu’à ce que Sylvette, la belle-mère de Marielle, débarque à l’improviste. Et comme si le malaise causé par cette visite impromptue ne suffisait pas, les quatre copines se voient soudainement contraintes d’abandonner leur festin pour transporter l’intruse à l’hôpital. L’aventure, déjà rocambolesque, dégénère encore plus alors que le cortège doit faire un détour chez la belle-mère… Personne n’est à l’abri des reproches et récriminations de cette impitoyable femme. Sauve qui peut : elle sonne à la porte !

Éditeur: Les éditeurs réunis 
Genre: Chick-lit 
Parution: Octobre 2017







Les femmes de Sortie de filles et Danger! Femme en SPM sont de retour et c'est un pur plaisir de les retrouver. Dès la dédicace, nous avons le sourire aux lèvres. Pendant un souper de filles, la belle-mère de Marielle débarque chez elle de façon totalement inattendue dans un décor un peu loufoque et déluré. C'est une ambiance un peu spéciale pour une première rencontre! Les belles-mères peuvent parfois être tout un numéro et ça en est tout un que nous peint l'auteure. Je peux vous dire que ce roman recèle de moments surprenants: Sylvette, la belle-maman, cache avec brio quelques facettes de sa personnalité que les quatre filles ne tardent pas à découvrir, bien malgré elles.

Les péripéties et les bourdes s'enchaînent, tellement qu'on se dit, à un moment donné, qu'être autant malchanceux en peu de temps révèle de l'impossible. Sans trop en dévoiler, je tiens à souligner que leur fin de semaine de filles sera plus que chamboulée. Hôpital et salon funéraire font maintenant partie de l'horaire. Un événement rocambolesque n'attend pas l'autre. Vivre une fin de semaine comme celle-là, moi, je ne sortirais plus de chez moi pour le mois à venir. (Hihi!) C'est exagéré au maximum, mais cela reste du bonbon. Les quatre filles nous font rigoler, lever les yeux au ciel et, surtout, nous font oublier les petits moments plus durs vécus pendant la journée. 

Aussi différentes les unes que les autres, elles nous en font voir de toutes les couleurs. Marielle a le don de se mettre les pieds dans les plats, Claudia a toujours des idées un peu tordues, Mahée ajoute de la douceur et de la sensibilité au récit et Sophie s'enlise totalement dans ses mensonges, surtout avec sa propre belle-mère. Les quatre filles sont unies et il n'est pas question d'en laisser une derrière; elles sont toujours là pour s'épauler. Et vous, jusqu'où iriez-vous pour votre meilleure amie? Celles-là sont prêtes à beaucoup de folies et de ridicule!



Merci à Nathalie Vital
et les éditeurs réunis  
pour cette belle lecture

17/01/2018

Averia - T5 - Laïka - Patrice Cazeault

Quelques mois ont passé depuis le bombardement de la Colonie. Personne n’a de nouvelles de Lanz et de Kodos. Alors que les Tharisiens érigent des murailles autour de leur bastion, ceux qui restent dans la ville avec les Humains subissent la tension qui n’en finit plus de grimper.

À l’hôpital, Seki s’affaire au chevet de Laïka. Gravement malade, celle-ci tente de la préparer aux épreuves qui se profilent à l’horizon. Myr, quant à elle, tente de faire comprendre à sa soeur que ses allégeances vont à sa famille, mais elle doit d’abord se convaincre elle-même.

Tandis que la rumeur de la guerre gronde au loin, sur Averia, toutes les forces en présence manoeuvrent pour tirer profit de la situation. Seki et Myr, plus déterminées que jamais, feront
tout en leur pouvoir pour contrecarrer les plans de leurs nombreux adversaires...

Éditeur: AdA
Genre: Science-fiction
Parution: Novembre 2014








Dans ce cinquième tome, Myr et Seki partagent le rôle de narrateur. Comme ce volet porte le nom de Laïka, je m'attendais à ce qu'elle soit plus présente physiquement, mais l'auteur a tout de même réussi à nous faire ressentir son existence, sa compagnie tout au long du roman. Elle n'est présente qu'en petites parties, mais elle prend une grande place au sein de l'histoire. On en apprend davantage sur l'état de sa santé ainsi que sur le passé de sa famille; des fragments de ce qu'elle a caché sont révélés. Ses signes vitaux diminuent, Kodos pourra-t-il la sauver? Ce que je peux vous assurer c'est que cette jeune femme réserve bien des surprises aux lecteurs.

Alors que Laïka lutte de son côté pour sa survie, une chasse à l'homme est lancée. Certains dirigeants voient grand et sont prêts à beaucoup pour décimer l'autre clan dont commettre des atrocités sans noms et, cela, sans aucune once de remord: de l'action et de la bagarre il y en a amplement. Rendu au cinquième tome, j'ai totalement adopté les personnages et, maintenant que je suis sensible à leur sort, ils m'ont fait craindre pour leur survie. Inquiète pour eux, j'ai tourné les pages assez rapidement. C'est le tome qui m'a le plus pris aux tripes, celui qui m'a fait ressentir le plus d'impatience à découvrir la suite. Patrice Cazeault se surpasse d'un tome à l'autre et je crois pouvoir dire que c'est le volet le plus croustillant grâce aux explosions de colère qui font un effet domino. 

Côté personnel, tous les personnages évoluent beaucoup et, surtout, nous surprennent de par la maturité qu'ils acquièrent et les liens qu'ils créent. D'ailleurs, j'ai été étonnée, à plusieurs reprises, vis-à-vis les retournements de situations et les alliances imprévues. Avec ce tome, j'ai eu les émotions à vif et il me tarde de lire le sixième et dernier tome de cette magnifique série.

Chronique du tome 1: X
Chronique du tome 2: X
Chronique du tome 3: X
Chronique du tome 4: X