12/10/2016

Boxer la nuit - Patrice Godin

« Il y a trois jours à peine, ils ne se connaissaient pas. Ils ne s'étaient même jamais vus. Ils étaient de parfaits inconnus l'un pour l'autre et les probabilités qu'ils se croisent, que leurs vies entrent en contact un jour, étaient infimes, quasiment nulles. Dans l'absolu. Et pourtant. »

Nick est un boxeur usé, brisé par la vie. Isabelle est une femme blessée qui traverse une période de remise en question. C'est sur une plage de Port Savage, dans le Maine, que leurs chemins se croiseront. Au contact de l'autre, l'espace de quelques jours empruntés à l'automne, ces deux êtres que tout sépare réapprendront à vivre et à aimer.

Éditeur :
Libre Expression
Genre : Drame / Récit
Publication : Septembre 2016






Ce livre de Patrice Godin m'a absolument surprise. À vrai dire, les premières lignes m'ont coupé le souffle, j'ai été renversée par son style magnifique. La façon dont il décrit les situations, les paysages, mais surtout les émotions, c'est fort, poétique. Sa plume nous emporte au-delà des mots avec un phrasé plus que superbe ; c'est une belle douceur littéraire.

Nicolas est un homme brisé et déchiré, mais il est aussi empathique et sensible aux sentiments des autres. Avec lui on plonge dans l'émotion vive. L'auteur recule jusqu'au primaire de Nicolas où nous sommes témoins de sa triste histoire et ainsi, de l'apparition de l'utilisation de ses poings dans sa vie. C'est le cheminement d'un enfant qui se sent seul, n'ayant personne sur qui véritablement compter. On voit le changement d'un petit bonhomme qui ne demandait rien d'autre que faire son bout de chemin tranquille, et aussi l'impact de l'indifférence des adultes et de l'injustice créée. De plus, on observe l'évolution d'un petit garçon qui se transforme en homme. 

J'ai adoré Nick, qui malgré sa propension à laisser extérioriser sa colère et sa rage, apprend à garder un certain contrôle de lui et à placer ses valeurs en priorité. Il a une belle vision des gens, du pardon et de la paix. De la paix vis-à-vis les autres, mais aussi de lui-même. Ses gestes, sa façon de voir les choses, ses prises de conscience, et ses décisions justes et bien réfléchies font de lui un être louable. Il atteint un beau niveau de sagesse que j'aimerais bien atteindre un jour.

De par ce récit on explore la douleur du deuil d'un amour, mais aussi celui d'un enfant. L'accent porté sur les sentiments des personnages est fait avec brio et la façon dont l'amour est exprimé, c'est sublime. Les personnages partagent avec nous leurs grands moments, parfois agréables et attendrissants, d'autres fois plus obscurs et tragiques, mais surtout prenants, bouleversants, poignants. 

Le roman parle de boxe, mais aussi de ce que cela entoure : la discipline et les valeurs. Et dans le dernier tiers du livre on partage les instants échangés entre Nick et Isabelle. Une relation dans laquelle les mots ne sont pas nécessaires, où chacun s'imprègne tout simplement de l'autre. D'ailleurs il n'y a pas, ou presque pas, de dialogues jusqu'aux dernières pages où l'un et l'autre s'ouvre sur son passé.

Pour ce qui est de la fin, d'un côté j'aime ce qui est véhiculé, mais de l'autre j'aurais souhaité une tournure différente. Je n'en dis pas plus : à vous de vous faire votre propre opinion. La plume de l'auteur en vaut certainement le détour !


pour cette lecture 

   


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire