11/11/2016

D'amour et de haine - T1 - Quand tout bascule - Sonia Alain

1914, l'année de tous les dangers.

Adélaïde de Beauchamp est une jeune lady qui s'est vue contrainte de quitter l'Angleterre à la suite d'un scandale. Sommée par ses parents de revenir chez elle au bout de deux ans, elle s'embarque sur l'Empress of Ireland, un paquebot luxueux qui effectue la liaison entre la ville de Québec et l'Angleterre.

En cette nuit du 29 mai, période de l'année où les eaux sont encore glaciales dans l'embouchure du fleuve Saint-Laurent, l'Empress of Ireland fend doucement la nappe brumeuse lorsqu'il est soudainement embouti par un charbonnier. Personne n'aurait pu prévoir le drame !

Dès lors, le destin d'Adélaïde sera changé à tout jamais...

Éditeur: AdA
Publication: Octobre 2016
Genre: Romance historique






Ce roman historique se déroule en 1914. J'ai bien aimé le prologue qui nous situe bien l'époque, l'emplacement, ainsi que les données exactes de ce malheureux naufrage. Du haut de ses vingt-trois ans, Adélaïde est une grande voyageuse et cette fois-ci elle s'engage sur l'Empress of Ireland. Elle croisera de véritables personnages ayant réellement entrepris la traversée: Mabel Hackney et Laurence Irving, Sir Henry Seton-Karr, Capitaine Kendall, William Clark. Que de recherches de la part de l'auteure! J'en ai moi-même effectuées pendant ma lecture avec les noms des personnages. Les découvertes que j'ai faites ce sont retrouvées plus qu'intéressantes, plusieurs m'ont même subjuguée. Ces détails véridiques nous font prendre conscience de l'ampleur de ce drame et le récit ne peut faire autrement que de nous prendre aux tripes.


L'anxiété monte crescendo vis-à-vis la catastrophe qu'on sent venir à grands pas. Lors de la description du bouleversant accident, l'auteure a su recréer une ambiance alarmante, terrifiante. La description des sentiments est tellement intense que le ressenti des personnages mélangé à l'angoisse m'ont fait pleurer: cette peur que l'on partage avec eux nous fait inévitablement verser des larmes. Avec l'écriture de Sonia Alain, il est facile de tout imaginer et l'ampleur du drame est tellement grande qu'on ne peut pas faire autrement que de ressentir, à notre tour, de vives émotions. On entre totalement dans la tête des personnages, surtout celle d'Adélaïde, et le désespoir, l'urgence, l'amplitude de la situation et la crainte étreignent notre être au complet.

Comme nous le savons déjà, notre chère Adélaïde garde la vie sauve, mais le passé nous rattrape toujours peu importe jusqu'où l'on fuit. Et malheureusement pour elle, l'Empress of Ireland ne sera pas le dernier drame auquel elle sera confrontée. J'admire son cran, sa grande force intérieure, ainsi que sa soif de vivre. Sa capacité à relever la tête et à affronter les tempêtes est grandiose. On rencontre aussi une panoplie de personnages. Émily est une petite boule d'énergie. Avec son exubérance, elle ajoute une petite étincelle à l'ambiance. Lady Elsie Reford est une grande dame compréhensive, d'une grande générosité et empreint d'une belle douceur. Adélaïde a une chance inouïe de l'avoir près d'elle lors de cette dure épreuve. Il y a aussi Lady Elizabeth Hawkins qui vous mettra surement les nerfs en boule: vous voudrez sans aucun doute la rembarrer. Et il ne faut pas oublier Aidan, cet homme à l'humeur changeante, un peu difficile à comprendre. Par contre, plus le récit avance et plus on en apprend sur son passé: cela explique bien des choses au niveau de son comportement. Entre ce dernier et Adélaïde, il y a un jeu du chat et de la souris, une relation ponctuée d'amour et de haine. Tellement instable, peut-être même un peu trop, que je ne savais même plus si j'avais finalement envie qu'ils finissent ensemble ou pas. Mais d'un autre côté, cette ambivalence leur donne aussi un côté humain. Et au travers de toute cette agitation, l'auteure respecte les traditions et les comportements sociaux. Elle réussit bien à nous faire revivre cette époque.

Le drame du naufrage reste en trame de fond, présent tout au long du roman. Adélaïde développe évidemment des séquelles et donc des peurs en lien avec ce qu'elle a vécu. Alors même si le drame ne fait que le 1/4 du roman, il nous reste en tête jusqu'à la fin, prêt à ressurgir du passé à n'importe quel moment. Des personnages vrais, sentis, fragiles, mais forts tout à la fois. Des émotions intenses et poignantes, voilà ce que nous sert Sonia Alain dans ce premier tome. 


Merci à Sonia Alain
pour la gamme d'émotions vécue

1 commentaire:

  1. Maryse R. Tanguay18 janvier 2017 à 08:42

    Voilà!!! Tu a très bien décrit ce que je pensais au sujet de ce livre :-)

    RépondreSupprimer