04/05/2018

Toxik - Emmanuel Lauzon

Comment en suis-je arrivée là ? Comment ai-je pu perdre le contrôle de ma vie à ce point, sans m’en rendre compte ? Tout marchait pourtant très bien pour moi. À l’école, avec ma meilleure amie Élodie, avec ma famille et dans mes cours de danse hip-hop…

J’étais convaincue de ne pas être une «droguée».

J’ai commencé à consommer seulement pour m’améliorer, dans un contexte bien précis : ma participation à un rap battle. Je le faisais pour les bonnes raisons. Et je savais que je pouvais arrêter n’importe quand. Enfin… c’est ce que je croyais. Jusqu’à ce que les problèmes me tombent dessus. Un à un. Jusqu’à ce que ça aille trop loin…

Il a fallu que tout s’écroule autour de moi pour que je prenne conscience de ce qui m’arrivait. Pourquoi me suis-je laissé entraîner aussi bas ?

Éditeur: de Mortagne
Genre: Drame
Parution: Avril 2018







Pourquoi le mot Toxik comme titre? Et, surtout, pourquoi écrit comme cela? Vous découvrirez, à la lecture, que ce titre est totalement ingénieux puisqu'on peut y voir jusqu'à trois sens ou trois raisons. De plus, il est révélateur sur le message du roman. Toxik est un livre criant de vérités. Tout le monde, même en étant cent pour cent contre, peut se laisser tenter, un jour ou l'autre. L'usage de drogues touche beaucoup de gens qui ont tous leurs raisons personnelles pour en consommer, en prendre qu'un seul, qu'une seule fois et, finalement, d'y tomber accro. Ici, l'auteur aborde la consommation de drogues à des fins de performances. Kellyann peine à écrire son texte pour sa première prestation et, sous les conseils d'une nouvelle connaissance, elle se laisse tenter par les médicaments de son frère (Adderall) pour augmenter sa concentration.

À partir de ce moment, on assiste tranquillement à sa déchéance, aux conséquences désastreuses qui empiètent sur plusieurs portions de sa vie. Son état psychologique et physique ainsi que ses relations amicales et familiales s'en retrouvent affectés. Ses réactions causent des frictions avec son entourage et elle perd l'envie de faire tout ce qu'elle adorait. Alors qu'elle a la pensée magique que tout va comme sur des roulettes, et mieux encore, et qu'elle a le plein contrôle sur sa consommation, tout part en vrille. 

Kellyann est une jeune fille vraie et vivante. On la suit au fil de ses pulsions et de ses rêves et on découvre que son vécu n'est pas rose: des parents absents, dont un père rigide et haut placé qui a de grandes attentes envers sa fille. Son histoire est bouleversante et le lecteur comprend, malgré de possibles divergences d'opinions, son cheminement, autant vers le bas que vers le haut. 

L'expérience de Kellyann démontre que le fun que procurent les drogues est temporaire et tellement court avant que s'ensuit, presque inévitablement, une descente aux enfers. Qu'une seule fois s'est transformée en plusieurs fois par jour, de l'Adderall aux méthamphétamines, en passant pour les amphétamines et le GHB. Un livre ne change pas le monde, mais j'espère, et je crois, que celui-ci fera réfléchir les jeunes à deux fois avant de toucher à quoi que ce soit. L'histoire de Kellyann met en lumière des conséquences auxquelles on ne pense pas tout le temps et, peut-être même, certaines dont les jeunes ne sont pas au courant. Je suis convaincue que cette histoire en touchera plusieurs et les poussera à faire des recherches ou, du moins, à ouvrir leur esprit sur tout le monde caché des drogues. 


♫ Playlist
L'école du micro d'argent - IAM
Hotline Bling - Drake


pour ce nouveau Tabou   

   

   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire